A propos

Né en 1961 à Schaerbeek, Belgique, je vis actuellement à Perth en Australie.

Ma passion pour la photographie, je la dois à mon père qui m’a offert mon premier appareil photos pour mes 14 ans. C’était un Fujica St 605n. 

 

A l’époque, je devais faire attention à ma consommation de pellicules, le numérique n’existait pas encore bien entendu. Donc je profitais des vacances avec mes parents pour utiliser les bobines de films de mon père.

Quelques années plus tard, j’ai acquis un Minolta 7000i et j’ai réalisé quelques clichés lors de vacances ou de réunions familiales. En 2005, je me suis tourné comme beaucoup vers le numérique et mon choix s’était porté vers le bridge Panasonic-Lumix FZ20. C’est cet appareil qui m’a donné un nouvel élan dans le monde de la photo et l’envie de m’améliorer.

 

En 2010 j’ai acquis mon premier reflex numérique, le Canon 550D avec ses deux objectifs de base, le 18-55mm et le 55 -250mm. Pendant plus de 6 ans Canon était devenu mon équipement favori en passant par divers objectifs et boîtiers comme les 650D, 7D et mon dernier Canon le 5DMk3.

 

Avec le temps qui passe, j’ai trouvé qu’enmener ses objectifs et boîtiers devenait de plus en plus contraignant vu le poids et volume de celui-ci. 

En 2016, j’ai pris la décision de changer de format et de passer au micro 4/3. Mon Panasonic-Lumix G9 et ses “petits frères” sont devenus mes nouveaux compagnons d’aventure. 

 

Comme toute passion, la photographie se vit avec ses désirs, ses rêves et c’est ainsi et après la revente de tout mon équipement Canon (sauf mon 5DIII et son objectif 24-105mm), que je me suis équipé de mon Fujifilm XT4. C’était à la fois pour remplacer mon Canon 7D et en même temps un retour aux sources car il a un look que j’adore et me rappelle mon vieux Fujica. 

 

Enfin, pour mes 60 ans, le graal, à mes yeux du moins, le Leica Q2 est venu compléter mon équipement.

Mais peu importe l’appareil, la marque, le format, l’important c’est d’avoir le plaisir de prendre son appareil, de fusionner avec lui et de partir à l’aventure pour saisir le temps de ces moments qui passent.

 

Daniel